Nicaragua : au milieu de la répression, la coalition nationale avance.

La dictature de Daniel Ortega, par le biais du contrôle de l’appareil législatif, a approuvé la Loi sur les Agents Etrangers et la Loi sur les Cyber-crimes. Elle a également ouvert le processus de réforme de la Constitution Politique et d’instauration de la prison à vie au Nicaragua.