Séminaire de Manille – le travail décent et la migration

Au cours des dernières années, la décence des conditions de travail s’est dégradée dans le monde entier : peu de sécurité du travail, salaires faibles, lacune au niveau de la protection sociale et des représentations syndicales. Les employés les plus vulnérables dans le monde entier sont les travailleurs migrants.

En 2013, le nombre de migrants a battu un record et dépassé les 232 millions, la moitié d’entre eux étant des travailleurs migrants. Plus de 25 % des immigrés du monde entier viennent d’Asie. A l’heure actuelle, 30 millions de travailleurs asiatiques sont employés à l’étranger et la tendance est à la hausse. D’une part, la mondialisation économique et la libéralisation du commerce ont supprimé de nombreux emplois et augmenté les pressions migratoires. La réduction des emplois, l’insécurité de l’emploi, des salaires bas et l’absence de politique active du marché du travail ont accéléré la fuite des travailleurs. Des pays tels que les Philippines et le Mexique viennent étayer cette corrélation.